03/02/15
Auteur
Dr E. Flacelière
DATE
03
02
15
Auteur
Dr E. Flacelière
Sécheresse buccale: une fatalité?!
30% de la population souffre de sécheresse de la bouche et de ce fait est atteinte dans sa qualité de vie. Le point sur un inconfort non négligeable...

La sécheresse buccale: une fatalité?

La sécheresse buccale durable due à une activité déficiente d'une ou de plusieurs glandes salivaires se traduit par une diminution de la sécrétion salivaire (OLIGOSIALIE) ou par un état de sécheresse (XÉROSTOMIE).
L'expérience de la clinique dentaire montre que la proportion de la population souffrant d'oligosialie peut s'élever jusqu'à 30%.
Nous produisons environ 700 ml de salive par jour, avec une moyenne de 0.5 ml/min sans stimulation. Si ce taux baisse en dessous de 0.2 à 0.4 ml/min, il s'ensuit une oligosialie; en dessous de 0.2 ml/min, on parle de xérostomie.

Les fonctions de la salive sont multiples:
humidifiant buccal,
lubrifiant,
solvant,
prédigestif,
sensibilité au goût,
régulation du pH,
régulation de l'équilibre hydrique,
nettoyage et reminéralisation des dents,
action antimicrobienne.

Les causes les plus fréquentes de la sécheresse buccale sont dues à la prise de médicaments de type antidépresseurs, antihistaminiques, antihypertoniques, opioïdes, sédatifs et tranquillisants divers, ainsi qu'à la maladie de Sjögren et à la radiothérapie de la région maxillo-faciale.
La diminution organique de la production de salive apparaît lors d'inflammation allergique des glandes salivaires, de dégénérescence maligne de ces glandes, d'atteintes dues à une radiothérapie, et de non développement de glandes salivaires individuelles.
Dans tous les cas, la composition et la quantité de salive sécrétée est fortement modifiée.
Une diminution fonctionnelle de la salive est observée couramment chez les personnes respirant par la bouche, lors du vieillissement, lors des épisodes de dépression, de psychose, de stress, d'anxiété, d'hyperfonction thyroïdienne, et de Diabetes mellites, après une résection gastrique et une vagotonique, ainsi que lors d'effets indésirables pharmacologiques.

CONSÉQUENCES DE LA SÉCHERESSE BUCCALE SUR LA MUQUEUSE ET LES DENTS

Lors d'oligosialie, la muqueuse est sèche, légèrement rougie avec sensation légère de brûlure.
La xérostomie provoque une dessèchement extrême de la muqueuse avec des lésions douloureuses: atrophie des papilles de la gencive et fissures de la langue. La gencive saigne abondamment et des infections bactériennes, virales et mycosiques de développent fréquemment.
Le tout est accompagné d'une sensation de soif, des troubles de la phonation, du goût, de la peine à mâcher et déglutir, un manque d'hygiène buccale causé par les douleurs, accompagné par une mauvaise haleine. Les prothèses dentaires, s'il y en a, deviennent plus instables avec une perte de confort de la qualité de vie.
Le risque de carie de trouve fortement augmenté car la salive joue une très grand rôle dans l'auto nettoyage primaire de la cavité buccale après les repas. Les dents s'érodent et deviennent crayeuses, se déminéralisent. Avec usure très nette des bords libres des dents.

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE

Il faut compenser l'absence de salive dans les cas où une médication ne peut agir directement sur les glandes, à savoir proposer l'utilisation d'humidifiants buccaux qui forment un film protecteur sur les surfaces muqueuses et dentaires. Ces solutions apportent un confort accru et leur teneur en fluor diminue le risque de carie et de déminéralisation. La viscosité de ces produits correspond à celle de la salive humaine et son pH est adapté au milieu biologique.

Wild-Pharma

HORAIRES

Lundi de 09h00 à 18h00
Mardi de 09h00 à 18h00
Mercredi de 09h00 à 18h00
Jeudi de 09h00 à 20h00
Vendredi de 08h00 à 16h00
Flashez ce code pour
m'ajouter à vos contacts
Création et hébergement de sites Internet professionnels par feedgenic.com
Rédaction de contenu web, de textes internet et traductions par I. Férigoule-Baker contact | isabelle.fbaker@gmail.com